Parler à un proche de sa consommation

C'est un épreuve difficile et il n'y a pas vraiment de "recette" qui fonctionne à chaque fois. Bien sûr, l'idéal est que la personne puisse demander de l'aide à un professionnel mais elle n'est pas toujours prête à sauter ce pas. Voici quelques points pour vous guider dans votre dialogue.

Vous ne pourrez pas contraindre l'autre à changer; il pourrait tenir un temps pour vous faire plaisir mais un réel changement ne peut venir que de lui-même. Toutefois, vous pouvez l'aider à réfléchir sa décision en lui offrant une écoute et un dialogue adéquat!

Ce qu'il faudrait faire

Ce qu'il ne faudrait éviter de faire
  • Surtout ne pas juger
  • Se souvenir qu'il est avant tout victime de sa consommation: c'est une mauvaise solution à un vrai problème
  • Être attentif, à l'écoute
  • Attendre le moment adéquat (un moment sans consommation)
  • Lui parler de vos propres inquiétudes, sans l'accuser ou le juger
  • Lui faire part de vos observations, des indices qui font que vous vous inquiétez
  • Lui demander comment il perçoit sa consommation: est-elle un problème? Que comporte-t-elle d'avantageux? Et en même temps que comporte-t-elle de pénible?
  • S’il reconnaît avoir un problème de consommation, essayer de voir avec lui comment trouver une aide adéquate auprès d'un professionnel
  • S’il ne reconnaît pas encore que sa consommation est problématique, essayer de comprendre ses préoccupations (famille, école, travail, relation amoureuse, etc.)
  • Attention! Se protéger: si la situation devient lourde se rappeller les limites de son rôle, ne pas se sacrifier pour l'autre
  • Au besoin, consulter soi-même un professionnel
  • Faire comme s’il n’y avait pas de problème
  • Ne pas parler de ses inquiétudes
  • Tout faire pour le "sauver", tout prendre sur ses épaules jusqu'à l'épuisement

  • Essayer de résoudre le problème à sa place
  • Argumenter, essayer de le convaincre coûte que coûte
  • Être jugeant ("c'est minable ce que tu fais")
  • Être moralisateur ("ce n'est pas bien")
  • Nier la nature du problème ("tu n'as qu'à arrêter!)

     

 

 

bandeau bottom
 

Documentation

brochure_cannabis2

Brochures - Livres

 

www.stop-tabac.ch