La fumée du cannabis est-elle plus nocive ou moins nocive que la fumée du tabac?

Certaines rumeurs voudraient que la fumée de cannabis soit moins nocive que la fumée du tabac. La réalité est pourtant bien différente. La fumée de cannabis contient nettement plus de goudrons et substances cancérigènes que la fumée de tabac, et elle a été impliquée dans la génèse des mêmes maladies: cancers des voies respiratoires, maladies des bronches, emphysème. Il en va de même pour toutes les inhalations de fumée: fumée de friture, fumée d'incendies, etc.


Maladies pulmonaires

 

Maladies pulmonaires

Il a été démontré que le cannabis diminue la capacité de certaines cellules immunitaires des poumons (les macrophages) à se débarrasser des bactéries et des cellules tumorales (Baldwin et coll. 1997 [arrow_up]).

Bandolier [arrow_up] a effectué une revue systématique de la littérature scientifique publieé à ce sujet: L'ensemble des travaux démontrent une altération des bronches et des tissus pulmonaires par la fumée de cannabis. Tetrault et coll. [arrow_up] signalent des symptômes de maladie pulmonaire obstructive chronique (toux, expectorations, "wheezing") chez les fumeurs de cannabis à long terme.

La part exacte de la nocivité du cannabis est difficile à définir, car la plupart du temps il est fumé mélangé au tabac, selon des modalités et doses très variables. Il constitue par là une porte d'entrée pour une dépendance parmi les plus tenaces: le tabagisme.


Tabagisme et cannabis chez les jeunes

De façon réciproque, le tabagisme à l'adolescence est une porte d'entrée pour la consommation de cannabis, et l'opportunité de consommer semble jouer un rôle important. Dans les écoles où le tabac est interdit la consommation de cannabis est également réduite (Enquête "Jeunes et drogues", 2006).

THC & tabac

La cigarette constitue une porte d'entrée vers la consommation de cannabis chez la plupart des adolescents.
Source: Enquête "Jeunes et drogues", 2006

Les substances actives contenues dans le cannabis provoquent une dilatation des bronches, qui perment à une plus grande fraction de la fumée inhalée d'arriver dans les bronchioles terminales. A ceci s'ajoute la technique spécifique d'inhalation en bouffées profondes, favorisant une maladie particulière: des bulles d'emphysème géantes. Dans les 2 clichés de CT-scan suivants, pris chez des hommes jeunes, elles apparaissent comme de grandes plages noires. C'est un exemple extrême du risque présent.

Un récent article de Singh et coll. informe que les modifications apportées à l'ADN par la fumée de 3 à 4 joints/j. sont équivalentes à celles de 20 cigarettes fumées. Le composant incriminé est l'acétaldéhyde, un composant cancérigène. Le cannabis est donc sérieusement soupçonné de pouvoir induire des cancers chez l'Homme.


emphyseme_geant


 

 


Références

  • Enquête "Jeunes et drogues". CRIOC(Belgique)/Fondation Rodin, Septembre 2006
    Document pdf [arrow_up]

 

bandeau bottom
 

Documentation

brochure_cannabis2

Brochures - Livres

 

www.stop-tabac.ch