Cannabis et cancer

La consommation de cannabis semble associée à un risque accru de certains cancers, même s'il est difficile de prouver ces liens. De façon paradoxale, les cannabinoïdes contenus dans le cannabis pourraient avoir un effet thérapeutique contre le cancer. Le point sur ce que l'on sait aujourd'hui sur cannabis et cancer.

Cannabis et cancer: des liens difficiles à prouver

On sait qu'a priori le principe actif du cannabis, le tétrahydrocannabinol (THS) n'est pas cancérogène. Mais on sait aussi que la façon la plus fréquente de consommer de la marijuana est de la fumer. Et cette fumée de marijuana contient beaucoup de substances chimiques cancérigènes que l'on trouve dans la fumée de tabac - cadmium, benzopyrène, dioxines, nitrosamines, hydrocarbures polyaromatiques- auxquelles s'ajoutent 60 composés cannabinoïdes (substances chimiques). D'après une étude menée en 2006, la fumée d'un joint est beaucoup plus toxique que celle du tabac: sa consommation fait inhaler 6 à 7 fois plus de goudron et de monoxyde de carbone que la cigarette, car les bouffées prises sont plus profondes. (1) C'est pourquoi on a émis l'hypothèse que cette fumée serait cancérigène. Il est cependant difficile de prouver les liens entre cannabis et risque de cancer. Tout d'abord parce que beaucoup de fumeurs de cannabis fument des cigarettes mais aussi parce que le cannabis est souvent mélangé avec du tabac, ce qui fait qu'il est difficile de séparer les effets de la marijuana de ceux du tabac. En outre, il est aussi difficile d'évaluer les risques liés à la consommation de cannabis car c'est une substance illégale, ce qui fait que les fumeurs de cannabis peuvent dissimuler leur consommation. Enfin, la mesure de l'usage en quantité-année n'est pas systématique dans les études. De plus, la quantité de cannabis varie d'un joint à l'autre, ce qui rend la comparaison de données difficile. Les études sur consommation de cannabis et risque de cancer sont donc souvent contradictoires. (2) A signaler aussi: beaucoup d'études sur les effets du THC ont été faites dans les années 1970, période pendant laquelle un joint contenait 10 mg de THC alors qu’aujourd’hui ils en contiennent en moyenne 150 mg (et jusqu’à 300 mg de THC s’ils sont mélangés avec de l’huile de haschish). (3) Cependant, des études suggèrent des liens entre consommation de cannabis et cancer, en particulier ceux des voies aérodigestives et respiratoires, zones les plus exposées.

Cannabis et cancer: ce qu'on sait aujourd'hui

La consommation de cannabis pourrait être liée à une augmentation de certains cancers. Le cannabis fumé semble être notamment un facteur de risque pour le cancer du poumon. On sait que le THC dilate les bronches et les alvéoles pulmonaires, ce qui permet à la fumée d'y pénétrer plus facilement. En outre, l'inhalation est plus longue. Tout cela favoriserait les risques carcinogènes. Une étude de 2008 a montré que la consommation de cannabis multipliait par 5,7 le risque de cancer du poumon chez les gros consommateurs de cannabis (un joint par jour pensant 10 ans). (4) D'autres études suggèrent que les risques de carcinome peuvent être accrus en cas d'association avec le tabagisme. (5) Enfin, des études récentes montrent que la consommation de cannabis sur le long terme augmente le risque de cancer du poumon chez les jeunes adultes. (6) Il semble aussi que les consommateurs réguliers de cannabis aient plus de risque de développer un cancer des voies aéro-digestives (nez, sinus, larynx) surtout quand le cannabis est associé au tabac. (7) Il existe des rapports de cas de cancer des voies aérodigestives chez des jeunes adultes qui étaient des fumeurs réguliers de cannabis. (8) Il semble qu'il y ait aussi une augmentation de l'incidence de formes rares de cancers oropharyngés chez les jeunes qui fument du cannabis de façon chronique. (9) Une étude de cohorte a montré une augmentation du risque du cancer de la prostate et du cancer du col de l'utérus chez les consommateurs de marijuana non-fumeurs de cigarettes. (10) D'autres études de cohorte ont suggéré un risque accru de gliome chez les consommateurs de cannabis, qu'ils soient fumeurs de tabac ou pas, mais aussi un risque de cancers de la gorge et du cou. (11, 12)  Il semblerait aussi que la consommation de cannabis pendant la grossesse augmente les risques de cancer chez l'enfant : c'est ce qu'ont montré 3 études de cas. (13) Deux autres études qui ont constaté un risque accru de rhabdomyosarcome et d'astrocytomes chez des enfants nés de mères qui avaient fait état de consommation de cannabis pendant leur grossesse. (14,15) Très récemment, enfin, une étude a montré un lien entre consommation de cannabis et cancer des testicules: les hommes qui fument du cannabis présentent deux fois plus de risques de développer un cancer des testicules, d'une forme plus agressive qui plus est. (16)

De nouvelles études sont nécessaires pour prouver les liens suggérés entre cancer et consommation de cannabis mais les données existantes sont cependant inquiétantes.

Cannabis: des vertus anti-cancer?

Les cannabinoïdes, principaux éléments pharmacologiquement actifs du cannabis, ont montré des avantages dans les traitements des effets secondaires des traitements oncologiques. Une méta-analyse réalisée en 2008 a démontré l'efficacité antiémétique (effet anti-vomissements et anti-nausées) des cannabinoïdes. (17) Trois cannabinoïdes synthétiques (administrés à des doses contrôlées et selon des méthodes non toxiques) ont été évalués dans les études cliniques: le dronabinol (MarinolMD), le nabilone (CesametMD), le cannabidiol (SativexMD). Comment expliquer cet effet? Les composés actifs des cannabinoïdes agissent au niveau du corps comme par mimétisme de substances endogènes dont les effets ressemblent à ceux du THC -les endocannabinoïdes- par activation de certains récepteurs spécifiques présents à la surface des cellules. Les cannabinoïdes ont aussi un effet analgésique si le cannabis est inhalé. Il semblerait également que le cannabis stimule l'appétit, notamment chez les personnes souffrant du sida, même si les études sont contradictoires. (18) De nombreux effets qui font que l'utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques est autorisée entre autres pays aux USA.  Les cannabinoïdes pourraient avoir un effet anti-cancer. C'est en tout cas ce que laissent entendre des données précliniques sur l'activité anti-tumorale des cannabinoïdes. (19) Des études in vitro et in vivo sur animaux ont montré que divers cannabinoïdes pouvaient retarder ou empêcher la croissance des cellules cancéreuses. Cet effet anti-tumoral est en grande partie dû à la capacité des cannabinoïdes à induire l'apoptose (mort programmée) des cellules cancéreuses. Une seule étude clinique réalisée en 2011 a été publiée sur l'activité anti-tumorale des cannabinoïdes. La phase 1 de cette étude assure l'innocuité et l'efficacité de la THC chez des patients atteints d'un glioblastome multiforme réfractaire. (20)

En conclusion, de nouvelles études sont nécessaires pour préciser les effets du cannabis et des cannabinoïdes dans le développement de cancers et les traitements de ceux-ci.

Références

(1) Husset M-J. 3 joints = 1 paquets de cigarettes, 60 millions de consommateurs, n° 404, 2006, p. 40-44
(2) Sasco A. Cannabis données essentielles 2007, Cannabis et risques somatiques, OFDT, Saint-Denis, p. 91-92, 2007
(3) CH Ashton, Pharmacology and effects of cannabis: a brief review - The British Journal of Psychiatry, 2001
(4) Aldington S., et al. Cannabis use and risk of lung cancer: a case study control, European Respiratory Journal, vol.31, n° 2, février 2008
(5) Sasco A. Cannabis données essentielles 2007, Cannabis et risques somatiques, OFDT, Saint-Denis, p. 91-92, 2007
(6) S Aldington, M Harwood, B Cox, M Weatherall, Beckert L, Hansell A, Pritchard A, Robinson G, Beasley R, Cannabis use and risk of lung cancer: a case–control study - European Respiratory Journal, 2008 - ersj.org.uk
(7) NA Firth, Marijuana use and oral cancer: a review. - Oral oncology, 1997 - ukpmc.ac.uk
(8) CH Ashton, Pharmacology and effects of cannabis: a brief review - The British Journal of Psychiatry, 2001
(9) CH Ashton, Pharmacology and effects of cannabis: a brief review - The British Journal of Psychiatry, 2001
(10) Sidney S, Quesenberry CP Jr, Friedman GD, Tekawa IS, Marijuana use and cancer incidence (California, United States) - Cancer Causes Control, 1997 - Springer
(11) M Hashibe, K Straif, DP Tashkin, H Morgenstern, Greenland S, Zhang ZF, Epidemiologic review of marijuana use and cancer risk - Alcohol, 2005 – Elsevier
(12) Zhang Z-F., et al. Marijuana use and increased risk of squamous cell carcinoma of the head and neck, Cancer Epidemiology, Biomarkers and prevention, vol. 8, n° 12, 1999
(13) Notamment Robinson et al, Maternal drug use and the risk of childhood nonlymphoblastic leukemia among offspring: An epidemiologic investigation implicating marijuana, Cancer, vol. 63, 1904-1911, 1989.
(14), Grufferman S, Schwartz AG, Ruymann FB, Maurer HM., Parents' use of cocaine and marijuana and increased risk of rhabdomyosarcoma in their children. Cancer Causes Control. 1993 May;4(3):217-24.
(15) Kuijten RR, Bunin GR, Nass CC, and Meadows AT. Parental occupation and childhood astrocytoma: results of a case-control study. Cancer Res, 1992, 52: 782-786
(16) John Charles A. Lacson ,  Joshua D. Carroll,  Ellenie Tuazon, Esteban J. Castelao, Leslie Bernstein, Victoria K. Cortessis, Population-based case-control study of recreational drug use and testis cancer risk confirms an association between marijuana use and nonseminoma risk, Cancer, Article first published online: 10 SEP 2012
(17) Machado Rocha FC, Stéfano SC, De Cássia Haiek R, Rosa Oliveira LM, Da Silveira DX. Therapeutic use of Cannabis sativa on chemotherapy‐induced nausea and vomiting among cancer patients: systematic review and meta‐analysis - Eur J Cancer Care (Engl).2008 - Wiley Online Library
(18) Machado Rocha FC, Stéfano SC, De Cássia Haiek R, Rosa Oliveira LM, Da Silveira DX. Therapeutic use of Cannabis sativa on chemotherapy‐induced nausea and vomiting among cancer patients: systematic review and meta‐analysis - Eur J Cancer Care (Engl).2008 - Wiley Online Library
(19) Bowles DW, O'Bryant CL, Camidge DR, Jimeno A. The intersection between cannabis and cancer in the United States. Crit Rev Oncol Hematol. 2012 Jul;83(1):1-10. Epub 2011 Oct 21.
(20) Guzman M, Duarte MJ, Blazquez C, et al. A pilot clinical study of Delta9 tetrahydrocannabinol in patients with recurrent glioblastoma multiforme. Br J Cancer

Auteur: Anne-Sophie Glover-Bondeau / octobre 2012

bandeau bottom
 

Documentation

brochure_cannabis2

Brochures - Livres

 

www.stop-tabac.ch